L'ESPACE HABITATION
Pour rebâtir son nid!
Archives

Le petit lexique du peintre

A B C D E F G H I L M N O P R S T U V 

Acrylique : Résine synthétique incolore. Peinture-émulsion obtenue par la dispersion de pigments dans un latex. On l'emploie sous forme de solution ou de latex pour des apprêts et des finis résistant aux jaunissements, aux alcalis et aux intempéries.

Adhérence : Liaison entre 2 matériaux en contact. Dans notre cas, il s'agit de la force de liaison entre un feuil sec et son subjectile.

Agent : Substance ajoutée à la peinture pour lui donner certaines qualités ou propriétés.

Agrégat : Réunion d'éléments divers. Dans notre cas il s'agit de particule solide destinée à donner une texture rugueuse au feuil de la peinture.

Alkyde : Groupe de résine synthétique couramment utilisées dans les émaux et autres peintures de forte durabilité.

Altération du feuil : Dégradation de la structure ou de l'aspect d'origine d'un feuil.

Apprêt : Peinture utilisée comme couche de base pour les couches de finition.

Apprêt garnissant : Peinture spéciale utilisée pour garnir la surface d'un subjectile. Notez qu'elle possède une teneur élevée en pigments.

Bac : Bac à peinture. Récipient de forme rectangulaire utiliser pour contenir la peinture et servant à en imbibé le manchon. On dit aussi "panne" dans un langage populaire.

Base : La base de la peinture est destinée à recevoir les colorants dans le but de produire les couleurs voulues (il existe bien sur différentes bases de peinture).

Blanchiment : Altération de la couleur d'un feuil de peinture autre que le blanc.

Bouche-pores : Composé utilisé pour remplir les pores du bois en vue d'obtenir une finition lisse et unie.

Brouillard : Apparence brouillée à la surface d'un fini lustré.

Bullage : Présence de bulles d'air à la surface du feuil . Ces bulles d'air, parfois temporaires, parfois permanentes, se produisent (rarement) lors de l'application de la peinture (le plus souvent au rouleau).

Catalyseur : On dit aussi "durcisseurs" car ils servent justement à provoquer le durcissement ou le séchage de la peinture ou encore de vernis.

Cloquage : Présence de cloques à la surface du feuil causées la plus part du temps par la présence d'eau sous le feuil provoquant son décollement ou l'écaillure. Notez qu'il ne faut pas confondre avec le bullage.

Coalescence : Processus de formation du feuil d'une peinture au latex.

Colophane : Résine naturelle ou résidu sec provoqué par la distillation de la gomme de pin après en avoir extrait la térébenthine.

Colorant : Substance utilisée pour donner la couleur, la teinte, ou la nuance désirée à la peinture. Ceci se fait par la dispersion concentrée de pigments de couleur.

Colorimétrie : Système de mesure (par ordinateur) permettant d'étudier les caractéristiques des couleurs et de définir les formules de coloration.

Couche : En peinture, application de tout produit. Ex. peinture, vernis , apprêt.

Couche d'apprêt : Toute couche appliquée sur un subjectile en vue de recevoir d'autres couches subséquentes.

Couche de scellement : Composé coloré ou non servant à empêcher l'absorption des couches subséquentes par un subjectile poreux.

Couche primaire : Première couche appliquée sur un subjectile non poreux.

Couche de finition : Dernière couche appliquée. (on dit aussi couche de surface).

Couche de fond : Couche appliquée avant la couche de finition. (on dit aussi sous-couche). Si vous l'appliquée directement sur une surface nue, elle devient la couche d'apprêt. On peut donc dire que c'est un apprêt sous-couche. Exemple : un apprêt sous-couche pour semi-lustre.

Couche intermédiaire : Il s'agit ici de la couche appliquée entre la couche primaire et celle de finition.

Coulure : On dit aussi dégoulinade. Il s'agit de peinture ayant dégoulinée à la verticale créant ainsi une surépaisseur. Cela peut être aussi causé par l'utilisation d'une peinture trop fluide.

Craquèlement : Fendillement ou craquelage traversant toute l'épaisseur du feuil.

Cratère : Affaissement de la peinture créant un petit creux, qu'on appelle cratère, et qui se forme lors du séchage.

Cuvée : Quantité de peinture fabriquée en une seule fois. Il s'agit aussi d'une unité de production.

Décapage au jet : On utilise le décapage au jet de sable ( plusieurs utilisent le terme anglais "sandblast") pour enlever les vieux finis, la corrosion ou autres substances nocives à la surface d'acier ou de béton. D'autres abrasifs que le sable peuvent être utilisés pour décaper d'autres surfaces mais, dans tous les cas on doit les propulser avec force (par pression) soit par un puissant courant d'air, (on dit alors par voie sèche) soit par jet d'eau ( par voie humide).

Décapant : Substance utilisée pour enlever les vielles couches de peinture ou de vernis. voir aussi la chronique " trucs et astuces".

Décollement : Il s'agit ici du décollement du feuil de son support ; c'est-à-dire des autres couches antérieures ou de son subjectile.

Décolorant : Substance utilisée pour redonner au bois sa couleur d'origine.

Décoloration : Changement de couleur d'un feuil.

Dégradé : Procédé par lequel on change l'intensité d'une couleur. Par exemple, en ajoutant du blanc à celle-ci.

Déteinte : Décoloration de la couche de surface créée par la remontée de couleur provenant du subjectile(il peut s'agir de saignements) ou des couches précédentes.

Détrempe : Gonflement excessif d'une couche de peinture lorsque la couche suivante est appliquée. Le gonflement peut apparaître pendant l'application ou seulement après le séchage.

Diluant : Liquide utilisé, entre autre, pour enlever les taches de peinture relativement fraîches. (voir la chronique " trucs et astuces " ).

Dispersion : Répartition homogène des pigments dans le véhicule.

Durcissement du feuil : Transmutation du feuil de la peinture vers un état de dureté.

Ecaillage : Défaut des vernis ou des peintures qui s'écaillent. On appelle ainsi la surface du feuil, qui après avoir craquelé, se détache en petites écailles.

Efflorescence : Dépôts de sels opalin à la surface des maçonneries.

Émail : Peinture à base de vernis ou de résine synthétique dotant la surface d'un feuil lisse.

Émulsion : Dispersion stable et uniforme en fines gouttelettes d'un liquide dans un autre.

Encrassement : Susceptibilité à l'accumulation de souillures à la surface du feuil.

Endroit de chevauchement : Liens où se joignent les sections d'une couche de peinture (on dit aussi lieu ou lien de chevauchement).

Épaississement : Concentration évolutive d'un corps soluble. En peinture, ce la peut se produire, par exemple, par la perte de solvant.

Époxydique : Résine utilisée comme liant. Elle a pour avantage d'avoir une grande adhérence en plus d'une excellente résistance ; elle offre donc une grande durabilité.

Essence minérale : Distillat de pétrole utilisé comme solvant ou diluant.

Farinage : Poudre fine à la surface du feuil de la peinture. Ceci est simplement dû à la dégradation du feuil causée par les intempéries.

Fendillement : Ne pas confondre avec craquellement . Nous parlons ici d'un léger fendillement, en surface seulement du feuil de peinture

Feuil : Revêtement découlant de l'application sur une surface d'une ou plusieurs couche de peinture.

Fongicide : Substance ajouté à une peinture pour détruire les champignons microscopiques, la moisissure.

Gallon : Même si, de nos jours, les contenant de peinture ne contiennent pas véritablement 1 gallon ( il équivaut plutôt à 3,7 L) nous utilisons tout de même ce terme. 1 Litre équivaut à 0,220 gallon.

Glacis : Technique décorative consistant à appliquer un enduit transparent sur une surface peinte pour donner des effets spéciaux.

Granulation : Formation de grain dans la peinture.

Hydrofuge : Qui préserve de l'humidité ou de l'eau. Ici, il s'agit d'une variété de peinture ou de teinture ainsi nommées parce qu'elles possèdent justement cette propriété de préservation.

Ignifuge : Propre à rendre ininflammable les objets combustibles ou à ralentir la propagation du feu . L'amiante, par exemple, possède cette propriété. Les peintures ignifuges NE PROTEGENT PAS les matériaux comme le ferait une peinture intumescente.

Intumescence : Gonflement. En peinture, on dit d'une peinture qu'elle est intumescente lorsque son feuil se gonfle sous l'effet de la chaleur, formant ainsi une masse isolante. Cette peinture pourrait protéger du feu pour un laps de temps plus ou moins long, dépendamment du subjectile.

Laque : Peinture ou vernis séchant par évaporation de ses solvants et sans altération du liant.

Latex : Peinture au latex ; dispersion dans l'eau de divers résines synthétiques ou polymères. On disait il n'y a pas si longtemps ; "peinture à l'eau".

Liant : Constituant, non volatil ou semi-volatil, des peintures, véhiculant et agglutinant les pigments de couleur.

Lien de chevauchement : voir endroit de chevauchement

Litre : Unité de mesure de volume ; 1 litre équivaut à 0,220 gallon.

Lustre : Variété de fini (semi-lustre, par exemple) . Consulter notre chronique " choix du fini".

Manchon : Rouleau garnis de laine d'agneau ou de poils synthétiques ou encore d'une matière spongieuse, dont on se sert pour étaler la peinture. Notez qu'il faut toujours que le tube intérieur du manchon soit fait de matière plastique plutôt que de carton.

Manque : Épaisseur insuffisante du feuil de la peinture ou manque total de peinture à certains endroits du subjectile. On dit également "des oublis" et, à titre d'information, les habitués du milieu utilisent le terme anglais "miss".

Mastic : Ciment à base de carbonate de calcium et d'huile de lin pure, de couleur jaunâtre, servant à boucher des trous, à faire du remplissage.

Matière de charge : Matières inorganiques en poudre employées avec d'autres pigments en raison de leurs propriétés physique ou chimique.

Matières solides : Partie non volatil de la peinture comprenant les pigment et le liant.

Matières volatiles : Substances intégrante de la peinture et qui s'évaporent pendant le séchage de la peinture.

Métalliser : Donner un éclat métallique. Une peinture est dite " métallisée " lorsqu'elle est caractérisée par la présence de pigments métalliques lamellaires brillants, lui conférant ainsi la couleurs des reflets métalliques.

Métamérisme : Phénomène que l'on pourrait qualifié d'illusion d'optique. Il se produit lorsque deux couleurs semblent identiques à la lumière du jour, par exemple, mais qui ne le sont plus sous l'éclairage d'un néon ou autre. Ceci est causé par l'utilisation de substances différentes lors de la coloration.

Mètre : Unité de mesure de longueur. 1 mètre équivaut à 3,281 pieds. Notez que la plupart des peintres calculent les surfaces en pieds carrés.

Milieu de suspension : C'est le véhicule de la peinture. C'est l'ensemble des éléments constituant la partie liquide. Nous préférons utiliser le terme "véhicule" .

Moisissure : Formation de petits champignons à la surface de la peinture.

Naphte : Dérivé du pétrole, on l'utilise comme diluant pour peinturer au pistolet. Notez qu'il faut bien sûr savoir utiliser les bon produits pour effectuer cette opération.

Nivellement : En peinture nous utilisons ce terme pour définir la propriété d'une peinture à s'étendre en une couche uniforme et lisse.

Nuance : Teinte modifiée avec du gris ou par d'autres modifications d'une même teinte.

Nuancier : Ensemble des couleurs offertes par un fabricant de peinture. On dit dans un langage populaire ; palette de couleur.

Opacité : Capacité d'une peinture ou d'une ou plusieurs couche de peinture à masquer (cacher) après séchage, toute couleur sous-jacente. On dit aussi " pouvoir cachant" .

Pastel : Se dit des teintes d'une couleur dégradées avec du blanc ou des teintes claires, d'un aspect doux et allégé ; teinte pastel, teinte rose.

Peau : On dit aussi " croûte" mais, en fait, , il s'agit d'une pellicule qui s'est formé à la surface de la peinture, probablement parce que le gallon ou le contenant était mal fermé.

Peau d'orange : Phénomène se produisant lors de l'application de peinture avec un rouleau non conforme avec la surface a peindre ou possibilité : pistolet ; c'est un défectuosité qui amène le fini de la peinture semblable à une peau d'orange. (la longueur des poils est probablement trop long )

Peinture : Revêtement des surfaces par une matière formée de pigments de couleur que véhicule un liant, destiné à sécher, pour former un feuil opaque ; parfois protecteur, parfois décoratif, parfois les deux.

Pelage : Comme l'écaillage, il s'agit du décollement de la peinture, mais cette fois, en grosses parties ou en totalité du feuil d'une ou de plusieurs couches de peinture.

Phénol : Le phénol est un désinfectant mais il sert aussi à préparer divers colorants.

Phénolique : Résine synthétique utilisée pour les peintures aluminium ou vernis spécial ,comme le vernis marin par exemple, et qui offre une grande résistance à l'eau et autres intempéries.

Pigment : Substance solide, puis, réduite en poudre elle devient stable et inerte à l'égard des milieux où elle est mise en suspension et qu'elle sert à colorer.

Piqûre de corrosion : Petits trous causés par la rouille à la surface du fer.

Pistolet : Pulvérisateur de peinture.

Placage : Apparence inégal du lustre ou de la teinte du feuil de peinture.

Polissage : Action de polir un feuil (mât ou de lustre amoindri) dans le but d'augmenter son lustre.

Ponçage : On dit populairement "sablage". Opération consistant à rendre l'aspect d'une surface parfaitement lisse, dénuée d'ondulations, de rugosité ou de grain.

Pouvoir cachant : Voir opacité.

Pouvoir diluant : Capacité d'un solvant à diminuer la viscosité (l'épaisseur) d'une peinture.

Pouvoir solvant : Capacité d'un solvant à dissoudre les résines.

Pulvérulence : État de poudre fine. En peinture, on nomme ainsi ce liquide laiteux que l'on retrouve à la surface du béton causé par un excès d'eau lors du polissage.

Rectifieuse : Machine-outil servant à parachever, par meulage, la surface d'une pièce de métal.

Résine : Substance visqueuse insoluble dans l'eau, soluble dans l'alcool ou dans les solvants organiques. Il existe des résines naturelles ou synthétiques. Associées à des huiles, elles composent des vernis.

Revêtement : Ensemble des couches de peinture formant le feuil.

Rides : Plissements apparaissant à la surface du feuil après le séchage.

Ruban-cache : Souvent appelé "mask'n tape" , il est souvent très utile ; on l'utilise pour masquer les parties ne devant pas être peinturées, mais il a bien d'autres utilités.

Saignements : Certains subjectiles comme le cèdre par exemple, possèdent une substance qui engendre des taches (rouges en général) à la surface de la peinture, et que l'on appelle "saignements".

Séchage : Solidification de la peinture ou passage de l'état liquide à l'état solide. Attention cependant ; il y a plusieurs type de séchage :
Séchage au toucher : on utilise cette expression quand la peinture n'adhère pas au doigt si on y touche délicatement.
Séchage hors poussière : on veut dire ici que c'est lorsque la couche de peinture cesse d'être humide.
Séchage acceptable : c'est lorsque que la surface peinte peut être touchée sans risque de l'endommager.
Séchage en profondeur : Lorsque le feuil a atteint sa dureté maximale.
Séchage prêt à couvrir : Lorsqu'on peut appliquer un autre couche sans déclencher de détrempe.

Sédimentation : Dépôt de pigments, qui se sont séparés, au fond du contenant de peinture.

Siccatif : Qui accélère le séchage des peintures, des vernis, des encres. Nous parlons ici d'un composé soluble dans les solvant et liants qu'on ajoute aux peintures.

Silicone : Résine utilisée comme liant ou adjuvant. Les peinture au silicone résistent à la chaleur et garde leur éclat même exposées aux intempéries. D'autres solution au silicone sont utilisées comme hydrofuge pour imperméabiliser les maçonneries.

Solvant : Substance capable de dissoudre un corps. Il a la propriété de diluer complètement le liant.

Subjectile : Tout objet ou surface à laquelle on veut appliquer une couche de peinture, vernis etc.

Système de peinture : Ensemble des couches de peinture, vernis à appliquer à un subjectile.

Système de couleur : Ensemble des couleurs réalisable à partir d'une base à laquelle on doit ajouter exactement le dosage nécessaire de colorants.

Tampon : Applicateur de peinture, teinture ou encore de vernis. Dépendamment de ce que l'on veut appliquer, il peut s'agir d'une éponge, d'une pièce de tissu, d'un coton à fromage etc. que l'on imprègne du produit à appliquer.

Taux d'étalement : On dit aussi taux de recouvrement. C'est la moyenne qu'une peinture peut couvrir. Par exemple, 1 gallon (contenant de 3,7L) de peinture au latex peut couvrir en moyenne 400 pieds carrés. On pourrait aussi le mesurer en mètre carré par litre.

Teinte : Définit l'attribut de la couleur qui la différencie des autres couleurs ; Teinte rose, teinte pastel. Habituellement, on utilise simplement le terme " couleur".

Teinture : Composition limpide, pénétrante et colorée utilisée pour teindre le bois.

Térébenthine : Résine semi-liquide extraite du pin et devenue liquide volatil et utilisé pour diluer les peinture.

Ternissement : altération du lustre initial du feuil d'une peinture.

Texture : Aspect d'un fini.

Ton : Degré de clarté ou d'obscurité d'une teinte.

Uréthanne : Résine de polyester. Elle a comme qualité d'être très résistante à l'abrasion.

Véhicule : Partie liquide de la peinture comprenant le liant et les solvants dans laquelle les pigments sont dissipé

Vernis : Produit mixte de liants, solvants, éventuellement de diluants, sans pigment. A l'application, il donne des films durs et lisses. Il a des qualités protectrice, décoratives ou de techniques particulières.

Vernis à gomme laque : Solution de gomme laque dans l'alcool utilisé surtout comme scellant ou comme vernis d'obturation.

Vernis d'obturation : Vernis utilisé pour camoufler les nœuds des subjectiles en bois.

Vernis-teinture : Vernis coloré servant à la fois de teinture et de finition.

Viscosité : Résistance d'un fluide à l'écoulement uniforme et sans turbulence.

A B C D E F G H I L M N O P R S T U V 

Luc Dargis, Peintre en bâtiments

Chroniques

En solde

L'actualité en lien avec l'habitation

Les conseils d'un expert

Un extérieur cultivé

L'espace habitation

La chronique énergétique

Question décoration

Calculez !

Le planificateur d'entretien résidentiel


annuaire


Abonnez-vous gratuitement au bulletin habitation pour recevoir les nouveautés Consultez les archives de cette chronique !

La maison des services ne se tient pas responsable des opinions émises dans ces articles. Les auteurs ont l'entière responsabilité de leur texte.Toute reproduction totale ou partielle d'articles, de photos ou graphiques est interdite. En aucune circonstance, La maison des services, ses fournisseurs ni ses auteurs ne seront responsables, directement ou indirectement, des dommages directs, indirects, spéciaux ou économiques, découlant de l'utilisation de l'information présentés sur ce site.
© La maison des services 2001


| Entrée | Intérieur | Extérieur | Schéma |