La maison des services  
     Québec France
      
      
   

 L'habitation depuis votre maison !       
Actualité
    Occase.ca
Le bulletin habitation
Abonnez-vous gratuitement !
 Courriel: 
  
 
Intérieur  
Extérieur  

En bref
Armoires
Architecture
Aspirateurs
Construction et Rénovation
Meubles
Nettoyage
Peintres
Plancher
Portes et fenêtres
schéma des catégories >>











 L'espace habitation
 pour rebâtir son nid

Archives
  
Le bonhomme en pain d'épices, friandise de Noël
 Par : Jacqueline Armand

Bonhomme en pain d'épice  De nos jours, le petit bonhomme de pain d'épices est très connu, que se soit dans les contes et histoires ou comme friandise de Noël. Ce personnage immortel et incontournable de Noël existerait depuis le 17ème siècle mais son origine reste assez flou. Le pain d'épice, quant à lui, existe depuis des siècles et sa recette s'est modifiée et améliorée à maintes reprises depuis son origine.

  Le bonhomme de pain d'épices se serait répandu grâce à un conte anglais dont il existe de nos jours plusieurs versions comme celle-ci :

   «Une veille femme était en train de faire du pain d'épices. Comme il lui restait de la pâte, elle façonna un petit bonhomme. Avec du raisin, elle dessina les yeux, le nez, un grand sourire et les boutons de son habit. Puis elle le mit à cuire. Au bout d'un moment, elle entendit tambouriner à la porte du four. Elle l'ouvrit et, à sa grande surprise, le bonhomme de pain d'épices en sortit d'un bond. Elle voulut l'attraper, mais il lui échappa en criant :

-Cours, cours, aussi vite que tu peux ! Tu ne m'attraperas pas. Je suis le bonhomme de pain d'épices.

  Elle le poursuivit dans le jardin où son mari travaillait. Il posa sa bêche et voulut aussi le saisir mais quand le bonhomme de pain d'épices passa devant lui, il lui lanca :

- Cours, cours, aussi vite que tu peux ! Tu ne m'attraperas pas. Je suis le bonhomme de pain d'épices.

  En arrivant sur la route, il rencontra une vache. La vache l'appela, mais le bonhomme de pain d'épices cria par-dessus son épaule :

- J'ai échappé à une vieille femme. J'ai échappé à un vieil homme. Cours, cours, aussi vite que tu peux ! Tu ne m'attraperas pas, je suis le bonhomme de pain d'épices. »

Bonhomme en pain d'épice  Généralement, à la fin du conte et quelle que soit sa version, le petit bonhomme de pain se fait finalement attraper et engloutir par un loup. Ce conte anglais permet aux enfants de retenir tout en s'amusant la leçon suivante : À force de se croire le plus malin, on finit pas oublier de réfléchir et l'on se jette littéralement dans la gueule du loup.

  Le pain d'épices, tout comme le petit bonhomme, a des origines assez vague mais on peut imaginer que son invention a suivie de près celle du pain. On retrouve un style de pain chez les grecs, qu'ils mangeaient comme une pâtisserie et qui est assimilé au pain d'épices à cause de sa recette. Le pain d'épices tel que nous le connaissons aujourd'hui serait, semble-t-il, d'origine chinoise et était appelé « Mi-kong » qui signifie « Pain de miel. » Ce mets, composé de farine de froment et de miel, était consommé dès le 5ème siècle chez les chinois. Par la suite, les arabes l'ont emprunté aux chinois et les occidentaux l'ont découvert lors de croisades en terre sainte. Le pain d'épices s'est ensuite assez vite répandu, puisqu'au moyen age, les dames des royaumes offraient aux chevaliers les plus courageux des figurines de pain d'épices en récompense de leur bravoure. Par la suite on le retrouve à Paris au sein d'une confrérie appréciée par le roi de l'époque en 1596. Au cours du 19ème siècle, il fait son apparition en Amérique du nord ainsi qu'en Allemagne. À Nuremberg, par exemple, à la période de Noël, les familles se rendaient au « Christkindmark », sorte de marché de Noël, pour acheter entre autres des gâteaux de pain d'épices « Lebkuchen. »

Bonhomme en pain d'épice  La reine Élisabeth 1er (1558-1603) serait, quant à elle, à l'origine du bonhomme de pain d'épices. Le petit bonhomme a été ensuite repris dans le conte anglais du 17ème siècle. Ce personnage rigolo et attachant a vite conquis le cour des enfants mais aussi des mères qui ont décidé de le cuisiner à leur tour mais sans le laisser s'échapper du four. Depuis longtemps, le bonhomme de pain d'épices est lui aussi associé à la période de Noël et en particulier à St Nicolas. Le 6 décembre, il apporte des friandises dont le bonhomme de pain d'épices aux enfants sages. De nos jours, on peut le retrouver sous différentes formes, tailles, aspects, goûts et parfums mais il reste tout de même le bonhomme de pain d'épices.

  Chaque année, c'est un plaisir pour les mains de le préparer, un plaisir pour les yeux de le regarder et un régal de retrouver à Noël la douceur et le goût du fameux bonhomme de pain d'épices sorti tout droit de son conte.

Deux recettes de bonhomme de pain d'épices :

Recette1 :
Ingrédients : 250 gr. de Beurre, 1 ½ tasse de sucre, 1 ouf, 4 c. à thé de zeste d'orange râpé, 2 c. à café de sirop de maïs, ½ tasse de mélasse, 3 ½ tasses de farine, 2 c. à thé de bicarbonate de soude, 2 c. à thé de cannelle, 1 c. à thé de gingembre moulu, ½ c. à thé de clou de girofle moulu.

  Dans un grand récipient, battre le beurre en crème avec le sucre. Ajouter l'ouf et battre jusqu'à ce que le mélange soit pale et léger. Ajouter ensuite tous les autres ingrédients. Bien mélanger et laisser réfrigérer 1 heure.

  Préchauffer le four à 190° C. soit 375° F. Pendant ce temps, sur une surface enfarinée, étaler la pâte pour avoir 0.5 cm d'épaisseur. Découper des bonhommes à l'emporte-pièce. N'oubliez pas de faire les yeux, la bouche et les boutons avec des raisins. Placer les bonhommes de pain d'épice sur une plaque avec un espace de 2.5 cm entre chaque personnage. Cuire 10 à 12 min. au four. Laisser reposer 1 min. sur la plaque avant de les placer sur une grille.


Recette 2 :
Ingrédients : 227 gr. de miel liquide, 150 gr. de sucre granulé, 85 gr. de beurre, 600 gr. de farine, 1 sachet de levure, ½ c. à thé de noix de muscade râpée, ½ c. à thé de cannelle moulue, 2 oufs battus, sucre à glacer, eau, friandises au choix.

Préchauffer le four à 220° C. soit 425° F. Pendant ce temps, dans une casserole, cuire le miel, le sucre et le beurre en brassant bien. Mettre de coté. Dans un récipient, mélanger la farine, le sachet de levure, les deux épices et une pincée de sel. Bien mélanger avant d'incorporer à cette préparation le mélange liquide tout en fouettant. Ajouter ensuite les oufs et bien travailler la pâte jusqu'à l'obtention d'une pâte ferme et uniforme. L'abaisser sur une surface beurrée afin d'obtenir une pâte d'un ½ cm. Créer à l'aide d'un couteau ou d'un emporte-pièce une dizaine de petits bonhommes. Les poser ensuite sur une plaque beurrée et les faire cuire 12 min au four.

  Laisser refroidir les bonhommes avant de les décorer des friandises de votre choix. Utiliser le sucre à glacer avec l'eau pour faire de la colle si nécessaire.

Pain d'épice Pain d'épice Pain d'épice



Jacqueline Armand
La maison des service
  Consultez les archives de cette chronique!

La maison des services ne se tient pas responsable des opinions émises dans ces articles. Les auteurs ont l'entière responsabilité de leur texte.Toute reproduction totale ou partielle d'articles, de photos ou graphiques est interdite. En aucune circonstance, La maison des services, ses fournisseurs ni ses auteurs ne seront responsables, directement ou indirectement, des dommages directs, indirects, spéciaux ou économiques, découlant de l'utilisation de l'information présentés sur ce site.
© La maison des services 2004




Entrée | Intérieur | Extérieur | Schéma |

Merci d'ajouter ce site à vos favoris!
 
 | Commentaires | Conception Internet | Politiques | Petites annonces Occase.ca |